À propos du vidéogiciel : Assassin’s Creed : Rogue

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 23 avril 2023

Assassin's Creed : Rogue : Remastered (PS4)

J’ai apprécié Rogue pour sa représentation du Grand Nord américain car c’est un environnement qui me fait rêver par ses grands espaces glacés et inhospitaliers. J’ai accepté de prendre part à sa collection d’objets facultative sur une cinquantaine d’heures, une activité qui n’a rien de pasionnante mais qui s’est laissée faire à ce moment de ma vie, sans doute grâce à la beauté du décor et à la taille restreinte du monde à parcourir – encore trop grand ceci dit pour ce que nous avons à y faire. L’histoire est plus courte que celle de Black Flag mais pas franchement mieux construite. Au moins le héros, un traître émotif, est-il original par rapport aux figures héroïques de la série, mais le scénario échoue à lui rendre la monnaie de sa pièce et à bâtir sur sa trajectoire une tragédie digne de ce nom. Le VG, construit sur le modèle de Black Flag, ne s’affranchit pas des limites connues de la saga.

Lire la suite...