À propos du vidéogiciel : Anna (Extended Edition)

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 9 septembre 2021

Anna : Extended Edition (PS3)

Je n’ai pas fini le jeu car il m’a gonflé. En terme de contrôle c’est entre le point’n’click (pointer-cliquer) et un jeu comme Penumbra : on se déplace dans un environnement 3D librement, sans ennemis, on ne fait que résoudre des énigmes à base d’utilisation d’objet X sur un élément du décor Y et on ouvre quand même des portes en reproduisant le mouvement avec la souris.

Que dire sinon que la progression est particulièrement peu évidente voire contre-intuitive. L’énigme du conte à reconstituer dans l’ordre avec les images est complètement craquée, arbitraire. Le jeu cherche à nous faire peur avec des effets de lumière et des sons, mais on devine bien trop vite que le jeu dans son ensemble est très statique et que les développeurs n’ont pas pu se permettre de grosses folies (aucun modèle 3D animé par exemple).

On ne sait pas vraiment qui on incarne ni ce qu’on fait dans cette bicoque. J’ai trouvé ça vraiment pas terrible.

Verdict = dispensable