Football Game (PC)

Développé par : CLOAK AND DAGGER GAMES (Angleterre)

Sorti à l'origine en : février 2018 (Europe, version PC)

Comment j'ai pratiqué : Terminé en 1h23 sur PC Windows 7 avec la manette 360. 40 images par secondes. Version 1.3. Textes en Français (pas de doublage du tout).

Bidouilles diverses : J'ai utilisé AntiMicroX pour contrôler le VG avec une manette 360, en affectant la souris sur le stick droit et les clics gauche et droit sur RB et LB respectivement.

Tommy est le héros local du football au lycée dans la petite ville d’East Bend, aux États-Unis. C’est la soirée du match pour les Purchase County Turbines et sa chérie attend dans les gradins.

Mais il y a quelque chose qui cloche...

Inspiré des aventures classiques des années 80 et 90, préparez-vous pour une soirée inoubliable dans ce thriller lynchien un peu tordu. Naviguez et explorez l’environnement en interagissant avec les objets et en les examinant pour résoudre des énigmes afin d’aider Tommy à trouver sa chérie.

Caractéristiques :

  • Esthétique traditionnelle de jeu d’aventure « point and click » avec des puzzles et des dialogues interactifs.
  • Rencontrez un ensemble de personnages, dont des amis, des ennemis, des enseignants et une mère inquiète.
  • Un OST primé par le duo britannique JUPITER-C.[1]

J'ai été déçu par cette courte histoire en pointer-cliquer. J'ai beau apprécier les productions de ce développeur, là il ne m'a pas convaincu du tout.

Cela n'a rien à voir avec la durée puisque A Date in the Park était à peu près aussi long et pourtant très prenant et glaçant, au final.

Football Game nous donne des enjeux très banals (sortir de la maison malgré l'interdiction de maman, trouver notre chérie dans les gradins d'un stade de foot) et nous prie d'accepter ce manque de tension avec une ambiance un peu étrange, sombre, anxiogène, qui semble promettre que tout cela va déraper dans un trip très glauque et très intense... Sauf que cela n'arrive jamais.

Les divers flashbacks et le dénouement presque inexistant m'ont laissé perplexe quant au sens de « l'aventure » (gros guillemets). Tommy a fait quelque chose qui a nui à l'équipe de foot, mais quoi ? Tommy a fait quelque chose qui contrarie sa mère, mais quoi ? S'il avait tué sa copine et se trouvait actuellement en plein déni, j'imagine qu'il serait en prison plutôt que confiné chez lui. à moins que tout soit dans sa tête ? Et alors je vois encore moins l'intérêt car je déteste les récits de type « fantasmagorie de culpabilité », vous savez ces histoires façon A Perfect Enemy ou Stories Untold où toute l'aventure est en fait une métaphore de la lutte mentale entre le protagoniste et son sentiment de culpabilité personnifié qui tente de briser son déni et lui faire voir la réalité du crime horrible qu'il a commis. Désolé c'était long comme phrase. Oui je déteste ces histoires car tous les enjeux concrets auxquels on s'attache tout le long sont annulés par un coup de théâtre à la fin, donc tout notre investissement intellectuel et émotionnel est balayé d'un revers de main... Je trouve ça nul.

Comme le disait un critique[2] de Stories Untold, let the goddamn monster be real ! Laissez le monstre être réel, ne reniez pas son existence avec un twist qui annule toute la dimension fantastique du récit pour en faire un simple produit de l'imagination du héros.

Même s'il n'y a pas de monstre dans l'histoire qui nous intéresse aujourd'hui (ni de fantastique), mais je pense que vous m'avez compris. Enfin j'espère, car j'ai bien digressé. Tout cela pour dire que les histoires qui n'ont pas de sens ou d'intérêt au premier degré me blasent au plus haut point.

Et c'est malheureusement le cas de Football Game. À ceci près que la fin très brève ne m'a même pas permis de comprendre de quoi il retournait précisément. Tommy se prend la tête entre les mains, ok. Du sang coule sur le cadeau tombé par terre... Euh, ok ? Il y a un cadavre accroché à une branche ? Comment du sang peut-il couler par terre exactement, à part depuis un cadavre en hauteur ? Et alors, qui est le cadavre et qui l'a mis en hauteur ?

Vous voyez, le VG ne répond pas à ses propres questions. On nous laisse avec ça, débrouillez-vous. Bah moi je retiens que ce qu'on m'a fait faire pendant une heure était franchement oubliable et qu'en plus je n'ai même pas compris le twist censé donner du sens au bousin.

Même les meilleurs se plantent parfois. C'est au tour de CLOAK AND DAGGER de me décevoir, avec une aventure courte qui m'a laissé perplexe par sa banalité et par sa fin abrupte échouant à donner un sens à un challenge peu emballant (ultime mission : pénétrer un vestiaire de foot sans y être autorisé par l'entraîneur, wahou).
Verdict = dispensable | ok | vaut le coup ! | énormissime

 

Note(s)

  1. ^ Présentation du Playstation Store.
  2. ^ Sur le site How Long to Beat

 

Galerie d'images

01a.jpg, août 2023
Un seul et unique écran pour nous apprendre les commandes...
01b.jpg, août 2023
...l'interface est très classique et strictement la même que dans SUMATRA. À ceci près qu'ici le monde est vu de côté.
02.jpg, août 2023
Pénétrer dans le vestiaire des garçons nécessite de faire fumer des jeunes dans une pièce et de faire en sorte que l'entraîneur sente la fumée et délaisse ainsi la porte d'entrée des vestiaires pour aller réprimander les jeunes. Il faut notamment pour ça récupérer un briquet...
03.jpg, août 2023
...et bien sûr cafarder à l'entraîneur !
04.jpg, août 2023
Je n'ai pas compris la réaction de la mère, excessive, alors qu'on veut juste offrir un cadeau à notre copine. Que s'est-il passé pour qu'elle parle ainsi ? Je ne le sais toujours pas.
05a.jpg, août 2023
La patte CLOAK AND DAGGER, c'est notamment une poignée de scènes très immersives où la caméra nous donne à voir le monde en profondeur. Ici, le trajet en voiture. Il dure tout pile le temps de la chanson que Tommy a choisi sur l'autoradio. Un peu étrange que l'on ait le choix de zapper la séquence...
05b.jpg, août 2023
...les développeurs ne croyaient-ils pas en la longueur de la séquence ou en l'intérêt de la chanson ? Pas bien téméraires pour le coup.
06.jpg, août 2023
Oui, pourquoi au juste ? Qu'ai-je donc fait de si terrible ?
07.jpg, août 2023
Du sang goutte sur le cadeau renversé, mais on ne sait pas où ça se passe, ni quand, ni dans quelles circonstances. Le mystère reste entier lorsque déboule le générique de fin.

 

Commentaires

1. Le mercredi 20 septembre 2023, 16:48 par Marie-Thérèse

Quel challenge comme tu dis !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet