Strafe (PS4)

2021.

Ce jeu est un désastre.

Les développeurs ont sorti la mise à jour GOLD sur la version PC mais pas sur PS4. De nombreux joueurs, j'en fais partie, les ont questionné à ce propos sur Twitter : aucune réponse. Bien contents de prendre l'argent des joueurs console mais pas le suivi derrière.

Sur PS4 le jeu est dans un état lamentable. Les graphismes ont beau être hideux, le frame rate vise 30 images par seconde est se révèle infoutu de les maintenir. Non seulement l'action n'est pas fluide, mais les micro-freezes sont légion ! Particulièrement dans le mode MURDERZONE.

STRAFE veut faire un hommage aux FPS des années 90, façon Duke Nukem, Blood, Exhumed et j'en passe, seulement il lui manque l'identité visuelle de ses titres ; la technique est rétro, mais la direction artistique est moche comme un clou, et la génération procédurale des environnements n'arrange rien.

La manette est très mal gérée, à cause de la sensibilité des sticks qui ne permet pas d'être précis. On sort de la zone morte trop rapidement, on tourne soit trop vite, soit trop lentement... Difficile d'être efficace. Le tir est sur la gâchette R2, mauvaise idée pour un jeu de tir frénétique d'employer une touche à la course aussi longue... La fixation dorsale de commandes arrange les choses à ce niveau.

Les temps de chargement sont parmi les plus longs que j'ai vus sur PS4... Pour sans conteste le jeu le plus moche ! C'en est ridicule.

A part tout cela, le jeu n'est pas du tout prenant. Le but est d'enchaîner quatre niveaux sans mourir. Ces niveaux sont générés aléatoirement, donc leur configuration est différente à chaque fois, même si graphiquement ils sont similaires. L'architecture est totalement abstraite. Dans Doom c'était aussi le cas, certes. Mais comparé à Doom, STRAFE est lourd. Pas de meilleur mot. J'adorerais m'amuser à exploser des monstres dans des couloirs dont je repeins les murs. Sauf que STRAFE est bien plus frustrant que drôle. Quelle idée, cet ennemi accroché aux murs qui lance de la lave qui rend les surfaces dangereuses avec ses projectiles et quand il meurt ? Quel intérêt de pouvoir esquiver les projectiles ennemis si je n'ai pas assez de place pour courir sur le côté ("strafer") ? Et quel plaisir y a-t-il à dégommer ces monstres chelous qui ne ressemblent strictement à rien ?

Pourquoi la carte est-elle aussi illisible et empêche de se déplacer correctement quand on l'affiche ? Pourquoi le personnage est-il autant "glissant" ?

Je vois bien l'ambition de STRAFE de rendre hommage aux vieux jeux de shoot des années 90. Mais c'est raté. Ils n'ont pas compris ce qui fonctionnait dans ces jeux. Et ce qu'ils ont fait, qui est médiocre, ils le font tourner comme une patate sur PS4.

Allez hop, à la poubelle virtuelle.

Verdict = dispensable

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

2 lectures pour l'instant.