Castlevania : Lords of Shadow Collection (PS3)

A l’époque quand j’ai fait le jeu je me sentais assez déçu. Je n’avais pas accroché à l’histoire et au personnage, monolithique bien que doublé par un acteur que j’apprécie, Robert Carlyle. Avec le recul, je garde un bon souvenir de ce LoS : il propose plusieurs scènes et décors grandioses (je penses aux titans notamment, mais aussi à ces grands châteaux dont on escalade les façades, ces forêts qu’on traverse, les rivages et les rochers vers la fin) et m’a imposé une difficulté souvent coton. A ce titre pas mal de combats ont été épiques à la fin du jeu, quand je devais jongler sans cesse entre les pouvoirs de lumière et de ténèbres pour contrer les attaques.

Même le système de combat est assez riche et recèle pas mal de subtilités, comme ces bombes qu’on peut renvoyer sur les ennemis si on pare avec le bouclier pile quand on les reçoit !

Les challenges proposés sur les niveaux qu’on a déjà terminés nous font découvrir des stratégies insoupçonnées.

Je me souviens aussi des musiques qui arrivaient à imposer leur tristesse. Avec le « merveilleux » des décors, du bestiaire et de l’univers en général, l’ambiance était unique.

J’ai aussi fait les DLC Rêverie et Résurrection. Deux choses à dire : d’abord la transformation de Gabriel en Dracula est complètement pourrie. C’est LE gros échec de Lords of Shadow, qui ambitionnait de raconter l’origine de Dracula ; c’est complètement raté car la nécessaire transformation en vampire du héros arrive d’un coup arbitrairement (« slt tu dois devenir vampire pour sauver le monde dsl ») et non pas comme le résultat logique d’un processus lent et inéluctable qui aurait été mis en place tout au long du jeu.

La deuxième chose à dire sur les DLC, c’est qu’ils se concluent par un combat de boss atrocement difficile, pour lequel j’ai basculé la difficulté en FACILE (alors que j’ai fait tout le jeu en DUR). Youtube nous prouve que le combat est bel et bien possible au plus haut niveau de difficulté, cependant cela demande une connaissance parfaite des mouvements du boss et une maîtrise non moins parfaite du personnage ; l’exigence est remarquable mais je n’ai pas du tout relevé le défi. Je pense que les développeurs ont craqué sur ce combat.

Je garde un assez bon souvenir de ce LoS, malgré son scénario très décevant et son boss final de DLC complètement abusé.

Verdict = ok

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

3 lectures pour l'instant.