Critiques toute neuves

Mes critiques de vidéogiciels écrites à partir de septembre 2021, peu ou prou au moment de la création de ce site.

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 4 novembre 2022

The Gardens Between (PS5)

J'ai trouvé ce VG « gentillet », à tous les niveaux. Il est relativement agréable, passe bien, mais n'est pas très significatif.

Lire la suite...

mercredi 2 novembre 2022

Subnautica (PS5)

J'ai adoré trouver mon chemin dans le récit de Subnautica. Le début, trop timide en terme de direction, m'a fait craindre d'avoir affaire à un bac à sable ; je pense qu'il aurait au moins fallu poser les bases de la volonté du protagoniste incarné, savoir que l'on cherche à fuir la planète avec les autres survivants. Subnautica a aussi exigé de moi trop de temps pour accomplir des tâches répétitives liées à la collecte de ressources. À côté de ça, il m'a fait vivre une expérience proprement magique de découverte, d'exploration et d'apprentissage sur une planète océanique aux multiples secrets, tous assez inattendus. Ce n'est définitivement pas qu'un bac à sable, c'est une vraie aventure avec un début, un milieu et une fin, et une richesse d'interactions qui n'est pas sans rappeler les productions de Kojima, dans un univers sous-marin rarement exploité par notre média. La satisfaction est grande à mesure que l'on maîtrise de plus en plus cet univers. Bravo UNKNOWN WORLDS !

Lire la suite...

What Remains of Edith Finch (PS5)

Sans considérer WROEF comme le chef d'œuvre ultime, je l'ai beaucoup aimé. Comme Gone Home avant lui il est extrêmement prenant et développe sur deux heures une visite d'un lieu du passé, qui résonne autant des morts que des vies extrêmement fécondes de ses occupants. GIANT SPARROW varie les interactivités avec générosité et enrobe le tout d'une réalisation fabuleuse et d'un contrôle intuitif et sensible. On est pris par la main et on ne lâche pas. Bravo !

Lire la suite...

dimanche 9 octobre 2022

007 : Quantum of Solace (PS3)

TREYARCH a transformé les deux premiers films de Daniel Craig dans le rôle de 007 en un FPS particulièrement médiocre, bête, laid, au frame-rate souffreteux, avec un Bond sans personnalité et un scénario réduit à peau de chagrin. Aucune sensation, aucun sentiment d'immersion dans l'action. Désespérant.

Lire la suite...

- page 2 de 9 -